discipline

3 secrets bien cachés qui vous donnerons une discipline de fou !

Il y a trois éléments qui ont une influence directe sur notre discipline : la tendance, la globalité et l’environnement. Voyons voir comment les tournées à notre avantage.

La tendance

On ne dit jamais 2 sans 3. J’avais déjà écrit un article au sujet de la tendance : si vous faites un écart, vous serez beaucoup plus tenté d’en faire un deuxième ! Ce qui est valable lorsque l’on a de la discipline comme lorsque l’on n’a pas.

C’est pourquoi on veut juste goûter « un cookie », puis « allez un deuxième parce que le premier était bon », et puis « aller un dernier » suivi de :  » un tout dernier » … Et on finit par en manger 174 et à regretter.. Mais bref !

Dans le cas d’un manque de discipline, ou d’une mauvaise habitude, notre cerveau se dit que 1) On a déjà craqué autant aller au bout 2) Il ne veut plus s’arrêter parce que la zone cérébrale qui est stimuler est celle du plaisir.

A contrario, lorsque l’on fait le premier pas, le plus dur est déjà fait. On est dans notre « élan ». Le cerveau se sent motivé et il ne faut surtout pas s’arrêter en si bon chemin !

Chaque action que nous faisons démarre une nouvelle tendance :

  1. 0 étant le point neutre, tout est à peu près facile, ce n’est ni facile, ni difficile d’entreprendre une action disciplinée.
  2. Lorsque l’on démarre une nouvelle action positive, le compteur passe à +1 et il devient plus facile d’être discipliné la prochaine fois. C’est comme si vous avez fait un peu de sport hier, aujourd’hui, c’est plus facile parce que vous avez vu que ce n’était pas si mal.
  3. Aujourd’hui, vous faites une séance de sport. C’était plus facile qu’hier parce que vous étiez déjà à +1. Désormais, vous êtes à +2 et lendemain, ce sera encore plus facile.
  4. Le lendemain, malgré que ce ça devait être encore plus facile, vous n’avez pas eu le temps parce que vous étiez malade. Vous n’avez donc pas fait de sport : BOOM, le compteur repart à 0. Vous n’êtes pas encore en série négative, mais ça devient plus difficile. (même si vous étiez à +1000 le compteur, sera repartis à 0)
  5. Le lendemain, c’était encore plus difficile, alors vous n’allez toujours pas au sport, ce qui fait – 1. Et ainsi de suite, jusqu’a ce que vous cassiez la série négative. Et plus elle devient négative, plus ça devient difficile de la briser.

Donc voici ce qu’il faut faire :

  • Couper les séries négatives en ne les faisant pas pendant une journée. Et continuer jour après jour, ce sera de plus en plus facile, jours après jour.
  • Ne vous arrêtez jamais dans une série positive… À vos risques et périls
  • Si vous raté un jour, cela arrive. Alors reprenez dès le lendemain, sinon, ce sera de pire en pire. 

La globalité

Le concept de globalité signifie que la discipline d’un domaine aura des répercussions directes sur un autre domaine. À ce sujet, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, on comment par laquelle ?

  • La mauvaise, c’est que si vous êtes discipliné pour aller au sport, mais que vous avez oublié de jeter la poubelle alors vous aurez des difficultés à aller au sport demain. Je sais, c’est triste, ça ne se vaut pas, mais c’est comme ça.
  • La bonne, c’est que du coup si nous sommes disciplinés dans plein de petites choses, comme jeter la poubelle, faire son lit, etc.. Nous donnerons plus de courage pour aller à la salle de sport.

La globalité fonctionne par graduation : plus un domaine demande de la discipline, plus il aura de l’impact sur les autres. L’important est de toujours essayer d’avoir de plus en plus de discipline dans les domaines qui en demandent le plus. Commencez là où vous êtes, puis montez en graduation.

discipline

L’environnement dicte votre discipline

Vous faites attention à votre tendance, vous respect le concept de la globalité… Mais … Par moment, vous avez envie de céder ! Et quelques fois vous cédez ! Aaaarrrhh !

Je pense que tout le monde est d’accord sur le point qu’il est plus facile de ne pas manger de sucre s’il n’y a pas de sucre chez vous que s’il y a un pot de glace devant nous ! L’environnement, c’est tout ce que nous entendons, voyons, ou devinons indépendamment de nous.

Vous êtes en régime depuis 3 mois, c’est difficile et puis vous passez devant une pizzeria.. Pendant 3 jours, vous résistez, mais vous ne faites qu’y penser, vous craquez.. 3 mois de série positive détruite en miette.

Nos choix viennent de l’intérieur, mais l’environnement va influencer nos choix. Et malheureusement, on ne peut pas le contrôler, mais on peut le choisir :

Les environnements sont différents, il y en a plusieurs et il faut les choisir avec soin. Quels sont les objets de votre environnement ? Qui sont les personnes de votre environnement ? Quelles sont les tensions de votre environnement ?

Si changer doit avoir, cela doit être un changement définitif, et non pas provisoire. Les vacances ça sert, mais pour un moment. On ne fuit pas les problèmes, on les affronte.

Bonus : Maitrisez vos pensées

À court terme, la seule chose que l’on peut contrôler sont nos pensées. Comment acheter une pizza si on y pense même pas ? C’est le pouvoir de la pensée. Elle nous permet de garder notre discipline.

En général, nous faisons ce que nous pensons. Pensez à la salle de sport, et vous finirez bien par y aller, à quelque chose qui vous énerve, et vous serez énervez. Pensez à un pays que vous voulez visiter, et ça vous obsédera tellement que vous y irez.

Maitrisez ses pensées, c’est maîtriser ses actions !

Si vous êtes intéressés pour en savoir plus le même sujet que l'article, je vous invite à vous inscrire à la newsletter, vous recevrez un mail chaque fois que je sortirais un article de cette thématique : http://eepurl.com/c8ue61

Laisser un commentaire