Comment passer à l’action et enfin progresser ? (Science de la motivation)

Il faut de la motivation pour passer à l’action. Et la motivation n’est que du désir. Le désir peut-être bon ou mauvais, il nous pousse à faire à la fois ce qui est mauvais ou ce qui est bien. Dans cet article nous allons comment se former le désir et pourquoi nous passons à l’action.

Avec un peu d’entrainement nous sommes tous capable de varier les éléments pour se conditionner à éviter un mauvais comportement ou à enfin passer à l’action pour les actions positives.

Sommaire :

  • Comment se forme le désir et la motivation ?
  • Quels sont les éléments qui forment la motivation et comment les utilsers pour passer à l’action ?

Comment se forme le désir et la motivation ?

Vous l’avez probablement déjà vu dans d’autres articles du blog, mais voici comment se compose le désir et la motivation :

Comment avoir de la motivation pour passer à l'action et être efficace ?
Schéma de la motivation

 

Il n’y a que 3 éléments :

  • La situation initiale
  • La situation finale
  • Et le mouvement, donc l’action qui va nous faire passer de cette situation initiale à la situation d’arrivé.

Cela fonctionne pour tout ce qui est en mouvement; que ce soit aussi simple que lorsqu’on déplace un objet : il est sur une étagère (situation initiale), on le prend et on le pose (action) sur une autre étagère (situation finale). Qu’aux situations plus complexes : nous avons un poids initial, puis nous faisons du sport (action) et nous perdons du poids (situation) finale). Mais aussi pour les choses négatives : nous avons un poids (situation initiale) nous mangeons quelque chose de gourmand (action) puis nous prenons du poids (situation finale).

Si on veut que les choses changent positivement, il faut passer à l’action. Et si l’on veut que certains choses négatives arrêtent, il faut arrêter une action.

L’action est un mouvement, et la motivation, le désir, c’est ce qui nous fait passer point d’un A, la situation initiale à un point B. La motivation et le désir nous donnent envie de passer d’un point à l’autre. S’il n’y a pas de motivation, il n’y a pas d’action, et donc pas de changement.

Quels sont les éléments qui forment la motivation et comment les utilsers pour passer à l’action ?

Il n’y a que 3 éléments qui forment le désir de passer à l’action. En oublier un c’est ne pas avoir de désir de passer à l’action ni de motivation. Les comprendre nous permet de les ajuster, soit pour en retirer un, pour être discipliné et arrêter les mauvaises habitudes. Soit en mettant en place les 3 éléments afin d’au contraire se motiver à prendre de bonnes habitudes et à les garder. Nous allons voir la liste des 3 éléments, puis en détails comment les mettre en place :

  • Connaitre la situation finale
  • Reconnaitre que la situation final est meilleure que la situation actuelle
  • Savoir que c’est possible
Article similaire :  3 étapes indispensables pour une bonne stratégie commerciale et marketing
Comment passer à l'action et enfin progresser ? (Science de la motivation)
3 éléments indispensables pour être motivé

Connaitre la situation finale

Avant l’invention de la télévision ou d’internet il n’y en avait aucune envie de passer du temps dessus, tout simplement parce qu’on en avait même pas conscience de ce que c’était. De même ceux qui non jamais fumer n’ont aucune dépendance parce qu’ils n’ont jamais su ce que c’était d’avoir de la nicotine dans le corps et le rush de dopamine qui l’accompagne. Et que les anciens fumeurs ont quelques fois l’envie encore des mois voire des années après.

Cependant il faut faire attention à ne pas essayer de deviner si la situation finale est plaisante lorsque l’on ne l’a jamais fait. Car si elle paraît attrayante, eh bien il y a un risque d’essayer.

Les vidéos de motivation nous inspirent et nous donnent envie d’atteindre nos objectifs tout de suite parce qu’elles nous montrent le résultat final. C’est pourquoi il y a des milliers de vidéos motivantes en musculation ou en richesse. Mais aucune en méditation : parce qu’il n’y a pas de support visuel.

Un bon moyen de connaitre la situation finale est d’avoir des stimuli visuels. Donc cela peut être fait bien sur par des vidéos de motivation, mais aussi des images ou simplement de la visualisation. Voilà pourquoi beaucoup de personnes recommandent de visualiser régulièrement : cela nous permet de voir la situation finale et de s’en rappeler.

Au niveau des mauvaises habitudes c’est plutôt difficile. Ayant cédé une fois nous connaissons déjà la situation finale que procurent les jeux vidéo, les fast-foods, le sucre ou encore tout comportement qui est susceptible d’être addictif. Il est mieux de se concentrer sur un autre élément. Cependant en évitant de se mettre dans les situations qui nous rappellent la situation initiale, eh bien nous pouvons l’oublier. Cependant chaque stimulus qui nous la rappelle nous met en danger de rechute.

Maintenant voyons le deuxième point pout savoir comment passer à l’action ?

Reconnaitre que la situation final est meilleure que la situation actuelle

C’est là que se passe la discipline ou le courage. Faut-il privilégier une situation meilleure maintenant et douloureuse plus tard ? Ou une situation douloureuse maintenant mais meilleure plus tard ?

Il est possible d’avoir des croyances limitantes également. Par exemple les personnes qui pensent qu’être riche c’est voler l’argent des autres. (Et bien sur c’est faux, c’est de l’économie, peu importe combien d’argent nous gagnons cela ne changera rien, tant que nous le dépensons. Sur la transaction oui, mais sur le long terme non. J’écrirais un article dessus prochainement). Parce que du coup, ces personnes vont voir la situation finale comme plus mauvaises que la situation actuelle : elles ne passeront pas à l’action.

Article similaire :  Comment manipuler nos actions et celles des autres ? (technique de manipulation)

Ou encore quand on veut faire du sport, ou tout autre effort physique ou mental. Quand on se dit que l’on va souffrir. Plutôt que de penser aux bonheurs d’avoir accompli ce que l’on devait faire; et de progresser : nous n’avons pas envie de passer à l’action.

C’est ici surtout que l’on doit mettre en place la discipline, et la volonté pour arrêter les mauvaises habitudes, ou pour ne pas les commencer. Toute toute personne arrêtée une addiction vous dira que la situation n’était plus tolérable. En clair : il était mieux d’arrêter le comportement négatif, aussi plaisant était-il, que de le continuer.

Et c’est en généra ce qui prend du temps, c’est la préparation. Le fait de se réfléchir à :

  • Toutes les choses négatives que le comportement entraine. Ou toutes les choses que l’on rate
  • Mais aussi pour le peu de plaisir que cela apporte. Par rapport à un comportement différent

Pour au final se dire : ça ne vaut pas le coup.

Savoir que c’est possible

Voici le dernier point et c’est un des plus communs, ce qui distance ceux qui échouent et ceux qui réussissent. La différence entre le pessimiste et les optimistes.

À l’heure où j’écris cet article, en 2018 il est très difficile d’aller sur la lune, et il y a exactement 12 personnes qui l’ont déjà fait. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_hommes_ayant_marché_sur_la_Lune). Donc si je vous dis que pour aller sur la lune il suffit d’aller à la prochaine station spatiale prendre un billet gratuit; peu importe à quel point vous avez envie d’y aller. Il y a en a un plus gros pourcentage qui gagnera le gros lot au loto que de ceux qui vont se déplacer.

Et bien pour passer à l’action il faut savoir que c’est possible. Et pour savoir que c’est possible, il suffit d’un plan. Peu importe que le plan soit bon dans les faits ou non. Si l’on a un plan qui nous paraît réalisable, nous serons motivés.

Et pour finir tout dépend de si le plan est applicable maintenant ou demande certaines ressources. Dans le second cas nous attendrons d’avoir ses ressources, et souvent nous irons les chercher dès maintenant. Dans le second cas où il est applicable tout de suite, et que les deux autres éléments sont respectés : nous passerons à l’action.

Laisser un commentaire