Il parait que l'on utilise 10% du cerveau - comment utiliser toutes nos capacités ?

Il parait que l’on utilise 10% du cerveau alors comment utiliser toutes les capacités de notre cerveau?

Il paraît que l’on utilise 10% de notre cerveau, alors serions-nous super-humains et aurions-nous des superpouvoirs si nous pouvons utiliser toutes de nos capacités ? Mais cette légende urbaine est-elle vraie ? Je ne vais pas gâcher le suspense plus longtemps : la réponse est oui, et non.

Il a donc une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise est que c’est faux, on utilise 100% de notre cerveau. La bonne nouvelle c’est que l’on peut développer notre cerveau quasiment à l’infini ! Le seul obstacle est le temps et la motivation. Nous pouvons tous devenir aussi bons que Mozart au piano, aussi fort que Pelé en football (parce que oui, cela se joue avec la tête, pas avec les pieds), parler 250 langes couramment ou encore tout retenir !. Mais pour cela il faut comprendre le fonctionnement de notre cerveau

Sommaire :

  • Comment fonctionne l’aquisition de connaissainces et compétences
  • Augmenter nos capacités dans tous les domaines
  • Conclusion :utilises-t-on vraiment 10% de notre cerveau ?

Comment fonctionne l’aquisition de connaissances et compétences ?

Le fonctionnement du cerveau au niveau de nos compétences

Le cerveau est composé de neurones et de synapses. Les neurones sont comme des petites boules et les synapses des tiges qui relient les boules entre elles. Il existe des milliards de neurones, et sachant que l’ont avoir une quantité infinie de synapses entre chaque neurone, vous imaginez le nombre !

dessins du cerveau, synapses et neurones
dessins du cerveau, synapses et neurones

 

Les connaissances, les compétences et l’expertise se trouvent dans nos synapses. Visiblement d’après nos scientifiques on ne peut pas augmenter le nombre de neurones. Par contre on peut augmenter le nombre de synapses ! Et c’est le plus important ! Pendant très (trop)longtemps nous pensions que le génie se trouvait dans les neurones. Et donc que l’intelligence était définie à la naissance et en dehors de notre contrôle. Mais cela a été prouvé, à la fois scientifiquement et dans la vie concrète que cela vient des synapses et que nous pouvons, à n’importe quel âge, augmenter les capacités de notre cerveau.

Par exemple, lorsque les scientifiques ont analysé le cerveau d’Einstein ils ont découvert que le nombre de neurones était identique à la moyenne de la population voir même en plus petite quantité. Par contre le nombre de synapses était beaucoup plus élevé.

Pourquoi il est possible d’améliorer nos capacités

Les synapses organisent en quelque sorte les informations entre elles. Par exemple, lorsque l’on apprend à parler, on identifie l’eau à la soif, et le mot « eau » au liquide. Que ce soit au niveau du gout, du visuel ou encore du toucher. Plus on va être en contact avec la chose, ici c’est l’eau, plus on va s’améliorer sur la détection, c’est pourquoi aujourd’hui nous n’avons plus aucun doute, nous n’avons même plus besoin de réfléchir pour dire le mot « eau » ! Pareil, a force d’être appelé par notre prénom nous en prenant l’habitude, désormais lorsque l’on l’entend, nous sommes interpelé et regardons dans la direction de manière automatique.

Pareil lorsque l’on apprend à conduire, nos sens permettent à notre cerveau de relier les informations à travers les synapses. À force il apprend à mieux réagir et à connaitre par coeur ce qu’il a à faire, ne serait-ce que dans les moindre détails sur la force à envoyer sur la pédale pour démarrer sans caler ! Plus la répétition a lieu et plus cela devient automatique, et par conséquent moins nous en avons besoin d’y penser.

Article similaire :  Comprendre le comportement humain (pourquoi ont fait certaines choses ou pas)

Ce qui a été appris une fois est valable pour toute la vie. Il suffit simplement parfois de redonner quelques sens au cerveau pour qu’il s’y habitue. C’est pourquoi sans avoir fait de vélo, ou sans avoir conduit depuis des années, aux bouts de quelques minutes, voir de quelques heures de pratique cela redevient automatique. S’il est possible d’apprendre une langue par exemple, il est également possible d’en apprendre 5, 10, 100 et même 1000 ! Le seul frein est le nombre de temps alloué à cette tache. Peu importe le domaine, plus on y passe du temps, plus on devient bon.

Augmenter nos capacités dans tous les domaines

Il y a deux possibilités pour augmenter nos capacités, la première est de travailler les synapses existantes, et la seconde est de créer de nouvelles synapses entre nos neurones.

Travailler les synapses existantes

Plus on passe de temps et plus on est confronté à quelque chose, plus on utilise de sens, et plus cela est chargé en émotion plus notre cerveau va apprendre rapidement. À force de repeter notre prénom, notre date de naissance ou celle de nos proches nous la connaissons par coeurs. Par contre quand il s’agit de se rappeler des prénoms de ceux que nous voyons moins, ou de numéro de téléphone c’est beaucoup plus difficile, et les raisons sont claires : cela n’a pas été suffisament répété et ce n’est pas chargé en émotion.

On se rappelle souvent de nos pires moments tout comme de nos meilleurs. Parce qu’ils sont chargés en émotion. Mais cela est difficile de mettre de l’émotion dans nos entrainements ou encore dans nos révisions. C’est pourquoi la répétition est importante et surtout la répétition espacée. Si il y  bien quelque chose qui est sur au niveau des capacités de notre cerveau c’est que la répétition fonctionne toujours.

À force de répéter un geste, une action, un mot, à force d’entrainement cela devient de plus en plus facile et du plus en plus automatique. On n’a même pas besoin d’y penser. Regardez comment il a été difficile de faire nos premiers pas, et à quel faciliter la plupart d’entre nous peut le faire maintenant.

Créer de nouvelles synapses

Le cerveau ne peut consolider que les informations qu’il connaît déjà (et qu’il utilise via la répétition). Donc il nous faut apprendre de nouvelles informations. Cela est faisable facilement en observant et sans rien faire de spécial, juste en s’intéressant à un domaine où l’on souhaite devenir meilleur. Cependant pour accélérer le processus (qui est tout de même long) il faut aller chercher les informations volontairement.

Article similaire :  Ma technique pour être productif et discipliné tous les jours (même le dimanche)

Cela peut être fait par un mentor, un coach, un professeur, en regardant un film, une vidéo sur Youtube ou encore en lisant un livre ou un article de blog (comme ce que vous êtes en train de faire maintenant). Plus nous passons de temps dans ces choses, et dans celles de qualité, plus nous prenons de nouvelles informations.

En apprenant de nouvelles informations nous créer ont des images mentales. Souvent involontaire mais il est bien que cela devient totalement volontaire pour améliorer le processus d’apprentissage. Les images mentales sont des exemples que nous visualisons dans notre imagination. Les yeux ouverts ou en rêvant la nuit.

Par exemple, peut-être ne saviez-vous pas que notre cerveau était composé de neurones mais également de synapses. Ou peut-être ne saviez-vous pas qu’un étaient de petites boules et l’autre des tiges. En lisant plus haut la description vous avez peut-être volontaire ou non imaginez un cerveau, avec des boules et des tiges à l’intérieur. Ou peut-être que l’image vous à aider comme stimulant visuel ?

Un autre exemple : si nous apprennons une langue étrangère, et que l’on découvrons un nouveau mots. Nous pouvons l’écrire pour avoir un support visuel et imaginez l’utilisant dans une conversation tout de suite. De ce fait cette information sera stockée à coté d’autres synapses et plus les informations sont reliées entre elles, plus elles sont efficaces, compréhensibles, mémorisables et faciles à appliquer au quotidien.

Conclusion : utilises-t-on vraiment 10% de notre cerveau ?

Non, nous utilisons 100% de nos capacités mais l’on peut augmenter ses capacités à l’infinie. Nous pouvons consolider les connaissances et compétences, bref tout ce que l’on connais déjà, et que l’on a déjà fait en s’entrainement. En se confrontant à la situation. (C’est pourquoi fuir lorsque l’on n’est pas bon n’aide pas à s’améliorer !). Plus nous nous confrontons à une situation plus celle-ci devient facile, et automatique. Nous n’avons même plus besoin d’y réfléchir ! Il est tout à fait possible de parler 1000 langues différentes avec la facilité qu’un automobilise à quand il conduit 5 fois par semaine depuis 10 ans.

La deuxième étape est d’apprendre de nouvelles choses, de prendre de nouvelles informations, de choses à consolider. Cela va être plutôt compliqué de devenir un meilleur cycliste lorsque l’on n’a jamais fait de vélo ! Et encore pire lorsque l’on ne sait pas ce que c’est !

Nous pouvons apprendre de nouvelles informations en se confrontant sur celles que l’on ne connaît pas. En allant à la recherche de personnes, de livres, et d’expériences que nous n’avons jamais encore vécue, et dans des domaines que nous ne connaissons pas encore, ou alors allons plus profondément dans les domaines dont nous connaissons déjà.

Tag : Il parait que l’on utilise 10% du cerveau – comment utiliser toutes nos capacités ?

Laisser un commentaire