Il parait que l'on utilise 10% du cerveau - comment utiliser toutes nos capacités ?

Comment se donner les moyens de réussir sa vie

Il y a surtout deux choses qui nous séparent de la réussir de nos objectifs et de nos rêves les plus fous et les connaitrez permettaient de se donner les moyens de réussir sa vie.

Ils paraissent si simples et pourtant : il s’agit de savoir quoi faire; puis de le faire. Prenons un exemple : si nous ne sommes pas satisfaits de notre poids, c’est que nous ne savons pas comment en perdre, ou alors nous ne le faisons pas; sinon nous aurions déjà atteint cet objectif. Et c’est idem pour les finances, la carrière, les relations, le bonheur, la santé et tout ce que l’on peut imaginer.

Dans cet article nous allons voir une méthode pour à la fois apprendre et découvrir ce qui nous permettraient de réussir mais également de les appliquer, et donc d’avoir de la discipline naturellement. La vitesse à laquelle nous appliquons ces principes détermine notre succès, notre progrès et donc notre bonheur.

Sommaire :

  • Se donner les moyens de réussir sa vie : atteindre son maximum
  • Découvrir comment augmenter son maximum

Se donner les moyens de réussir sa vie

Il est difficile d’être discipliné. Quelquefois ce que l’on veut faire, ce que l’on sait que l’on devrait faire ou ne pas faire. Éviter les actions qui sont destructrices comme fumer, s’énerver et tout ce qui s’en suivi; ou bien les actions et taches que nous devons réaliser comme finir ce projet, faire du sport, se nourrir sainement, etc. Ne sont pas en aligner avec ce que nous avons envie de faire sur le moment.

Le problème c’est que nous sommes faits d’habitudes. Ce que nous ne faisons, ou ne faisons pas un jour sera reproduit le lendemain si nous ne changeons rien. Un jour devient une semaine, une semaine devient un mois, un mois devient une année et une année devient une vie : il faut changer les choses maintenant !

Je ne devrais pas – Je devrais

J’ai découvert qu’il est plus facile d’être discipliné si l’on ne se force pas. D’autant plus que dans certains cas nous ne savons pas quelle décision est la meilleure. Il est beaucoup plus simple de se poser la question : que devrais-je faire ?

Car il y a un conflit entre ce que l’on veut faire si le long terme est ce que l’on a envie maintenant. Par contre ce que doit, où devrait faire ne change pas. Ce que l’on devrait faire n’est pas forcément la meilleure solution mais on pense que ça l’est.

Briser cette règle nous emmène dans une spirale négative, par contre la respecter à 100% permet de se donner à 100%. Cette petite voix dans notre tête qui nous dit que ce l’on devrait faire à utiliser toutes nos connaissances, toutes nos expériences et à imaginer le futur en fonction de cela. On ne peut pas faire mieux que de la respecter. Et si elle a tort et bien la prochaine fois elle utilisera cette expérience pour prendre une meilleure prévision. Mais ce n’est pas tout :

Article similaire :  Comment réussir dans la vie en 4 étapes(résumé de l’effet cumulé - livre)
Comment se donner les moyens de réussir sa vie
Tableau des possibilités et de l’évolution

 

Le tableau ci dessus montre 6 possibilités, et étant donné que ce sont nos actions qui apportent des résultats :

  • Ce que l’on ne devrais pas faire
    • Et que l’on fais régulierement est le plus dur à arrêter. Car ce sont déjà nos mauvaises habitudes. Par contre les changer peut amener un changement drastriquement positif dans notre vie
    • Et que l’on fais de temps en temps : ce sont les choses les plus faciles à arrêter. Et nous devons le faire maintenant, parce que sinon elle deviendrons des habitudes : chaque fois que nous faisons quelque chose nous augmentons la probabilité de le recommencer.
    • Mais que nous n’avons jamais fait : comme dit dans son nom; cela nous apportera des problèmes que nous n’avons jamais eu. A éviter, à tout prix
  • Ce que l’on devrais faire
    • Et que l’on fais régulièrement : parfais, il faut continuer et ne pas briser la série. Afin de garder l’habitude : chaque fois que l’on fais quelque chose on augmente la probabilité de le recommencer
    • Et que l’on fais de temps en temps : c’est là qu’il y à l’évolution la plus efficace : à la fois rapide et plus facile. C’est ici que nous aurons des résultats positifs au niveau maximum; que nous atteindrons le maximum de notre capacité
    • Ce que l’on devrais faire, mais que nous n’avons jamais fais : Si nous voulons changer de vie, atteindre des objectifs et des progrès que nous n’avons jamais atteint ou espérer atteindre un jour. Un succès et une réussite colossale : c’est ici.

Cependant il y à encore deux choses à prendre en compte :

Le facteur temps et les grandes décisions

Comme dit dans l’introduction c’est la vitesse à laquelle nous faisons ce qui est bon (ou pas) pour nous; qui détermine la vitesse à laquelle nous allons réussir (ou échouer). Par conséquent c’est une chose que l’on voit énormément chez ceux qui ont réussi dans leur domaine. Qu’il soit financière, relationnelle, santé ou autres : une fois que l’on sait que nous devrions faire quelque chose : il faut le faire maintenant.

Article similaire :  Comment être productif et aimer travailler ?

Notamment parce que plus vite nous le ferons plus vite nous réussirons. Mais également parce que ce que nous ne faisons pas s’oublie. Et personne ne veut se retrouver quelques années plus tard au même niveau : nous voulons regarder en arrière et être fiers du parcours.

Cependant certaines décisions demandent une attention particulière, elle demande mure réflexion car elles ont de grandes conséquences. Ces décisions ne doivent pas être prise dans la légère ou la précipitation.

Les 4 types d’actions : augmenter son maximum

Maintenant que nous ne faisons pas ce que nous devrions pas faire et que nous faisons ce que nous devrions. Nous sommes alignés avec nous-mêmes et avec notre maximum : mais il faut augmenter ce maximum pour progresser. Et il y a 4 types d’actions.

On dit « les pauvres ont de grandes télés, les riches ont de grandes bibliothèques ». C’est vrai, mais cela ne veut pas dire que l’on ne doit pas regarder la télévision pour passer son temps sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi nous devons comprendre les principes et détecter les actions de distraction. Les 4 types d’actions :

  1. Opérationelles : permettent d’apporter des résultats, à répéter encore et encore. (faire du sport, manger correctement, travailler sur un projet, tourner une vidéos, etc..)
  2. Stratégiques : permetttent d’en apprendre plus (avoir un mentor, livre un livre, découvrir ses forces et ses faiblesses, etc..)
  3. Application : apportent des résultats comme les actions opérationelles, mais ne sont à appliquer une seule fois. (créer un menu, chercher une information, etc..)
  4. Distractions : peut être à la fois interessant comme vivre des expériences, faire du deltaplane ou un saute en parachute. Ou simplement passe-temps voir destructives.

Il n’y a que 4 types d’actions et l’on a besoin des 4. Avoir les 3 premières mais ne pas avoir de distractions c’est ne pas profiter de la vie, n’avoir aucun souvenir, aucun moment de repos.

Ne pas avoir d’actions stratégique c’est ne rien apprendre. Et donc ne pas progresser: comment atteindre l’arrivée si l’on ne connaît pas le chemin ?

Et pour finir : ne pas avoir d’actions opérationnelles c’est connaitre tout, s’amuser, mais n’avoir aucun résultat. Comment avancer si l’on ne bouge pas d’un poil ?

Laisser un commentaire