Et si la clé pour être plus productif était de se détendre un peu plus?

On essaye tous d’être plus productif en général, que ce soit pour atteindre plus rapidement nos objectifs ou tout simplement pour terminer le plus vite possible les taches que l’on n’a pas envie de faire. Mais plutôt que de chercher des techniques novatrices, peut-être que le secret est simplement de se reposer plus, et surtout, de se reposer correctement.

Je vais parler ici du livre : Rest, Why you get more done when your work les(Traduction : Pourquoi l’on peut être plus productif en travaillant moins) et mon interprétation de celui-ci.

Sommaire :

  • Plage de travail
  • Il vaut mieux partir en week-end qu’en vacances
  • Avoir un loisir challengeant

Plage de travail

Premièrement, l’auteur parle du fait que beaucoup parmi ceux qui ont accompli beaucoup de choses travaillaient seulement des plages de travails d’environ 4h à 5h par jour, ou alors deux plages de travail de cette même durée. Peut-être que vous avez des horaires, mais les entrepreneurs, et les free-lances, ont tendance à travailler bien sur que 40h par semaine. Mark Zuckerberg à dis lui-même qu’il travaillait environ 80h par semaine, mais que globalement il était tout le temps en train de réfléchir à comment rendre le monde plus connecté. Et ça, h24.

En essayant par moi-même j’ai remarqué qu’effectivement, au bout de 3 à 5h de concentration sur la même tache, on a tendance à justement perdre cette concentration. À quoi cela est dû . Je ne sais pas vraiment.

Mais j’ai également remarqué autre chose non spécifiée dans le livre : souvent, la concentration est à son maximum dans matinée, et baisse vers midi. Peu importe que ça fasse 2 ou 6h d’affilée que je suis concentré sur une tache, comme le développement web/coding par exemple. Avant de remonter le soir, quand le soleil commence à se coucher. Même si là les taches ont tendance à être plus intéressante sûre de la réflexion et de la créativité, plutôt que sur de l’opérationnelle pure.

Est-ce que la concentration est une question de durée ? Ou alors est-ce que c’est en fonction de l’heure ? De notre alimentation ? Ou encore du niveau de luminosité ? De bruits ? Il reste encore beaucoup de choses à trouver, et comprendre à ce sujet.

À part cela, je pense, par rapport à ma propre expérience, qu’il vaut mieux essayer de suivre la vague de la concentration et que d’essayer d’aller contre elle. Lorsque l’on est fatigué mentalement on a tendance à prendre plus de temps, à s’énerver et à faire des erreurs. Mais lorsque nous sommes frais et pleins d’énergie tout paraît plus facile, plus motivant;

Article similaire :  Cet article sur la bourse de Paris vous empêchera de perdre !

Il vaut mieux partir en week-end qu’en vacances

D’après des études évaluées dans le livre, il semblerait que quand on part pour de grandes vacances (5 jours ou plus). Peu importe la durée, on se retrouve de nouveau très motivé et plein d’énergie. Par contre, ce qui est intéressant à noter c’est que cet effet commence à diminuer rapidement avec le temps, et généralement au bout de 3 semaines on est répartis dans le même bateau.

Ce qui est préconisé, plutôt que de prendre de longues vacances uniquement, prendre de petites vacances une fois par semaine, comme le week-end, même si c’est très court, même si ce n’est que 24 h, voir peut-être moins. Parce que l’effet des vacances ce n’est pas le temps de ces dernières, c’est le fait de sortir de son environnement habituelle, et d’être à un endroit où on ne pense à notre travail, et à tous les challenges que nous avons actuellement. On peut quand même travailler là-bas mais resteras toujours plus intéressant que de le faire chez soi.

La résidence secondaire est donc intéressante, même si cela demande un certain coup. Je pense que si on choisit un lieu spécial pour justement se détendre, on peut simplement aller à ne serait-ce que 5 km et passé la journée, ou quelques heures là-bas. Cela permettrait de se détendre un peu, de changer d’air, mais surtout de ne pas voir les mêmes choses, les mêmes bâtiments et le même environnement que l’on voit tous les jours de la semaine.

Je ne me souviens plus des exemples qui étaient donnés dans le livre, et s’il y avait celui-là. Mais je sais que Napoléon, par exemple, allait souvent dans une résidence secondaire qu’il avait offerte à Josephine il me semble; pour travailler. Et quelques fois il organisait ses conseils des ministres là-bas.

En gros voilà, un endroit où on va aller chaque semaine se ressourcer, quelque chose de différent, et où très peu de personnes peuvent savoir qu’on est là; et nous parler de travail. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas y travailler, ni que l’on ne peut pas se prendre de longues vacances par moments.

Avoir un loisir challengeant

Ça a été une très grand découvert pour moi, mais il est très important d’avoir une activité ou un loisir à coté de son travail. Le but est que l’on aime tellement cette activité que l’on cherche à être meilleur, mais il n’y a aucune pression si l’on perd, ou que l’on prend du temps pour progresser. Cela peut être de l’escalade, de la plongée, un sport ou autres.

Article similaire :  Comment gérer son temps pour avoir tout ce que l'on veut dans la vie

L’intérêt est que cela captive notre attention, on peut le faire pendant des heures, ou alors ne pas le réaliser pendant des semaines. Étant donné que c’est challengeant, cela nous pousse à chercher et à réfléchir à des moyens de progresser, cela nous captive énormément. Par conséquent lorsque nous sommes concentrés dessus nous oublions quelques instants notre travail et les choses que nous devons faire, régler, améliorer, et tout le reste. Nous pouvons vraiment faire un break avec le quotidien.

Il faut faire attention à bien choisir en sorte qu’il n’y est pas de pression. Pour prendre un exemple je pratique la musculation depuis plusieurs années, et même si c’est une activité sportive différent de mes tâches quotidiennes, c’est aussi quelque chose auquel je porte une grande importance; il y a donc de la pression, si je ne vais pas m’entrainer, que je ne suis pas discipliné, je ne vais pas me sentir bien. Alors que le but c’est justement de ne pas avoir de pression, ça doit être un loisir; du moins, c’est mon avis.

Au cours des 3/4 dernières années j’ai eu 3 consoles de jeux vidéo, chaque fois acheté, puis revendu parce que je pensais que je perdais en productivité. Mais aussi bizarre que cela puisse paraître je suis beaucoup plus productif lorsque j’en ai une. Parce que même si je n’y joue pas, je sais que si j’ai envie de prendre un break, je peux. Bien entendu il ne faut pas négliger l’activité principale pour le loisir, mais cela permet d’être plus productif.

Un autre exemple est celui de Winston Churchill, qui est connu pour aimer peindre pour se changer les idées, alors que la bataille faisait rage. Je pense vraiment que si par moments on ne met pas notre concentration sur autre chose cela peut devenir vite très embêtant. Prenez juste soin de faire toujours le minimum avant de vous détendre, du moins c’est ce que j’essaye de faire, de façon à ce que le loisir soit plus une récompense. Parce que sinon c’est la meilleure façon de tomber dans l’apathie et la procrastination, tout en baissant le moral. Parce que si l’on se détend avant de travailler, on pense à travailler quand on se détend et on pense à se détendre quand on travaille. Il vaut mieux se concentrer sur son travail pendant qu’ont le fait, et profiter pleinement lorsque l’on se détend.

Laisser un commentaire