Image cerveau. Comprendre le comportement humain (pourquoi ont fait certaines choses ou pas)

Comprendre le comportement humain (pourquoi ont fait certaines choses ou pas)

J’ai lu un nombre élevé de livres sur le développement personnel, et notamment sur le comportement humain, comment affronter ses peurs, comment avoir de la volonté, de la discipline, etc. Mais en réalité je n’arrive toujours pas à appliquer ces choses dans mon quotidien. Je ne suis toujours pas plus discipliné et je n’affronte toujours pas mes peurs. J’ai donc réfléchis à mon propre comportement et pourquoi je faisais certaines choses et pourquoi je n’en faisais pas d’autre. Cet article est le fruit de mes recherches et j’espère que cela va vous aider autant que cela l’a fait pour moi.

Si vous voulez atteindre tous vos objectifs (finance, relation, & santé) j'ai mis en place un guide gratuit, et complet pour y arriver : cliquez ICI.

Comprendre le comportement humain

Je pense que tous les comportements humains sont identique, que ce soit pour se discipliner à aller à la salle de sport, ou simplement aller uriner. Déjà je distingue deux choses à la fois :

  • Le fait d’avoir le sentiment que l’on doit faire ou non  quelque chose
  • Le fait d’avoir envie de réaliser l’action ou non

Si on se concentre sur l’envie, alors on ne va pas travailler, on se coucher tard, on fume, on boit et a regardé la télé toutes la journée prend prennent du mauvais bout. Mais la réalité est tout autre, quelques fois je n’ai pas envie de lire mais je le fais quand même. Quelquefois je suis fatigué, je n’ai pas envie d’aller uriner mais je le fais quand même. Et il faut distinguer donc par exemple le sentiment que l’on a envie de faire quelque chose (comme l’envie d’uriner) et l’envie de le faire (je suis trop fatigué donc je n’ai pas envie) mais au final je finirais par le faire, pourquoi ?

Je pense que dans ma tête je comprends que la situation n’est plus acceptable, je dois le faire tout de suite.  L’envie de le faire est plus importante pour réaliser l’action que de ne pas le faire. En général c’est quand ça ne peut plus attendre, et que l’on sait pertinemment que l’action va changer la donne. Idem, quand on craque par exemple en mangeant une gourmandise, ou en fumant une cigarette, c’est à cause d’on n’en peu plus.

Donc pour résumer jusqu’a maintenant :

  • Une action est initié dans notre esprit soit parce que l’on a besoin de le faire soit parce qu’on a envie de le faire
  • Pour le faire ou ne pas le faire, cela dépend de ce qui est le plus douloureux.

Si c’est plus douloureux de passer à l’action que de ne pas le faire alors je le ferais as. Si c’est plus douloureux de ne rien faire que passer à l’action donc je le ferais.

  • Quand on fait finalement quelque chose c’est qu’on n’en peu plus
  • Quand on ne fais pas quelque chose c’est que l’on peut toujours le supporter

Donc comment être discipliné à faire les choses que l’on a pas envie de faire mais que l’on a le sentiment que l’on doit faire.

Et comment ne pas faire les choses que l’on a envie de faire mais qu’on a le sentiment que l’on doit pas faire.

Il y à deux stratégies distinctes pour les deux.

Être discipliné pour ce qu’on doit faire mais que l’on a pas envie

Il faut avoir l’impression que l’on doit le faire pour corriger le problème. Il y a forcément un problème, forcément un objectif, et cela va être plus douloureux de rester dans la position actuelle que de passer à l’action.

Article similaire :  Comment être en première page Google ? (Référencement et SEO)

Le problème est que ce changement doit être créé par nous-mêmes ! Si j’ai envie d’uriner je peux simplement attendre que mon envie augmente et au final j’irais tôt ou tard. Mais en même temps si je me concentre sur cette envie alors elle me paraîtra plus grande ! Je pense que la première stratégie est donc de se concentrer sur le problème pour le faire paraître plus gros.

Si nous avons envie de lire alors pensons à la solution. Quels sont les bénéfices de livre un bon livre de développement personnel ? Je pourrais apprendre à de nouvelles choses et devenir une meilleure personne avec de plus grands résultats ! Pourquoi je devrais écrire un article ? Parce que cela me permettra de gagner en visiteurs et donc de gagner plus d’argent avec les publicités et donc de devenir financièrement indépendant, et par exemple de voyager beaucoup plus ! Pourquoi je devrais aller faire du sport ? Parce que je perde du poids, me muscler et être fier de moi, et fier de mon corps !

Pour être discipliné nous devons absolument penser énormément à la solution mais ce n’est pas tout. Il faut stopper tout ce que l’on est en train de faire. Cela permettra de bien se concentrer sur le problème. Avez-vous remarqué que lorsque l’on a faim et que l’on se met à bouger, à faire quelque chose cette faim disparaît . Puis quand on s’arrête et que l’on se pose quelque part elle revient !

Quand on fait quelque chose nos pensées vont aller droit vers celles-ci, donc si on veut aller à la salle de sports mais qu’on est planté devant la télé à regarder une émission… Le cerveau ne peut pas se concentrer sur deux choses en même temps contrairement à la croyance populaire. Arrêtons-nous donc un moment et pensons fort à la solution, à ce qu’elle va apporter et imaginons nous la réaliser ! Imaginez-vous à la salle de sports en train de faire une action positive ou à écrire un article. Et né faites rien d’autres tans que vous n’êtes pas passé à l’action. Pensez à tous les bénéfices que passer à l’action va vous apporter.

Image cerveau. Comprendre le comportement humain (pourquoi ont fait certaines choses ou pas)

Eviter les choses que l’on a envie de faire mais que l’on ne doit pas le faire

Pour éviter les choses que l’on a envie de faire mais que l’on ne doit pas : ce que l’on appelle les mauvaises habitudes. En réalité c’est la stratégie opposée que celle pour passer à l’action. Quand j’ai envie de faire un comportement négatif, que ce soit pour manger quelque chose de sucrer ou fumer une cigarette j’arrive à tenir tant que je pense à autre chose, en me concentrant sur autre chose. Puis, viens un moment ou je n’arrive à ne rien faire; je n’ai plus d’énergie ne serait-ce que pour lire ! Je ne parle même pas de sport ou de travail.

Par conséquent on y pense de plus en plus. Réfléchissez aux fois où vous craquez alors que vous ne devriez pas ! On se pose souvent la question : « Est-ce que je le fais ou non ? », on se met à réfléchir à comment le faire, à si c’est possible, on y pense de plus en plus et après on craque. Il faut donc utiliser la stratégie opposée !

Si vous êtes un lecteur du blog depuis un petit moment vous savez que selon moi ce sont les circonstances qui emmènent les événements. On se retrouve riche, musclé ou en bonne santé parce que les choses que nous avons faites nous y ont conduits. Pour se rendre point d’un A à un point B, il faut se déplacer; ne serait-ce que pour 5 mètres. Que ce soit en mettant un pied devant l’autre, en étant soulevé ou en faisant rouler un fauteuil. Il y a une série de choses (cause) qui a emmené un résultat (effet).

Article similaire :  Il parait que l'on utilise 10% du cerveau alors comment utiliser toutes les capacités de notre cerveau?

Donc si nous avons craqué sur une mauvaise habitude ou que nous avons été discipliné, ce n’est pas par magie non plus ! Nous avons fait, ou pensé des choses qui nous ont conduit là ! En réalité nous nous sommes concentré sur les bénéfices de ces mauvaises habitudes; ce que nous avions à y gagner en le faisan. Et plus le temps passait plus nous y avons pensé longtemps, encore et encore jusqu’à craquer !

Pour ne pas craquez-nous devons donc penser aux effets négatifs de ces comportements chaque fois que nous les voyons, que nous y entons parlé et que nous y pensons. Il ne faut absolument pas faire une fixette déçue et nous devons changer la direction de nos pensées le plus vite possible. De la même manière que nous réfléchissons au pourquoi nous devons réaliser une certaines action nous devons également penser à pourquoi nous ne devons pas en faire certaines.

Conclusion : Comprendre le comportement humain

C’est le pourquoi faire ou ne pas faire une action qui nous pousse à agir ou non. Pour faire les choses que nous devons faire, mais que nous n’avons pas envie; il faut se concentrer sur les bénéfices que celles-ci vont apporter. Et nous devons y penser et ne rien faire d’autre jusqu’à ce que nous n’avons pas fait l’action demandée. Tôt ou tard nous finirons par le faire si nous restons planté ne serait-ce que 2h à pensée aux bénéfices que cela peut procurer.

En revanche si nous ne voulons pas faire quelque chose il faut penser à tout ce que l’on peut perdre en le faisant. Toutes les choses négatives. Et à vrai dire nous devons y penser le moins possible, il faut se concentrer sur autre chose. Moins nous y pensons, plus nous l’oublions, au fur et à mesure cela deviendra habituel pour notre cerveau et il ne le remarquera même pas !

En réalité on se pose toujours un pourquoi; sauf que l’on ne peux se poser qu’un seul pourquoi parmi :

  • Pourquoi faire x
  • Pourquoi ne pas le faire

Quand nous le faisons, nous pensons à la première question, et la deuxième question pour quand nous ne souhaitons pas faire ce comportement. C’est pourquoi quand l’on est fatigué, que l’on procrastine et que l’on n’a envie de rien faire, on se dit : « Je n’ai rien envie de faire, je suis fatigué », tout simplement parce que nous nous sommes posés la question : « pourquoi ne pas le faire, pourquoi procrastiner ». Il suffirait de se demander « pourquoi je dois passer à l’action ? » et ne rien faire, justement à y penser jusqu’à ce que nous le faisons.

Si tu vous intéressés par l'atteinte de vos objectifs (finance, relation, santé) via les actions massives, la motivation, & la discipline; mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, vous pouvez accéder au guide gratuit que je propose en cliquant ICI.

Laisser un commentaire