Comment s’améliorer et se perfectionner dans n’importe quel domaine : anglais, finance, relations, santé, musculation, etc..

L’accumulation de plusieurs éléments va produire un résultat, il y a toujours un résultat, qu’on agisse ou non. Lorsque l’ont agis, on change le résultat, lorsque l’ont agis pas, le résultat reste le même. Il existe un certain nombre d’actions à appliquer dans tous les domaines pour s’améliorer et obtenir des résultats certains. Mais également des choses ont évité pour ne pas empirer le résultat qui est déjà présent; ou gâcher tous nos efforts. Dans cet article nous allons voir comment s’améliorer et se perfectionner dans n’importe quel domaine ! Langues étrangères (anglais, espagnol, portugais, russe, japonais, etc..) mais également en finance, en relations, santé, énergie, mémoire, bref tout !

Sommaire :

  • Stratégique : prise d’informations
    • Interne : reflexion
    • Externe : par les autres, comme avec les livres
  • Opérationnel : passer à l’action
    • Tactique : amélioration du pourcentage et de la qualité
    • Répétitif : amélioration du nombre
  • Distraction
    • Passe-temps
    • Destructeurs
  • Conclusion : Comment s’améliorer et se perfectionner dans n’importe quel domaine : anglais, finance, relations, santé, musculation, etc..

 

Les actions stratégiques

Les actions stratégiques sont mes préférés, ce sont celles qui permettent d’améliorer nos résultats de manière exponentiels ! Elles nous permettent de nous améliorer nous, et tous ce en quoi nous avons de l’influence, c’est en réalité des manières d’apprendre de nouvelles choses. Si nous faisons constatent la même chose nous aurons constaté les mêmes résultats, et une amélioration légère entrainera seulement un résultat légèrement léger. Par contre une amélioration exponentielle, entrainera des résultats exponentiels. Pour avoir ce que l’on n’a jamais eu il faut faire ce que l’on n’a jamais fait. Il existe deux types d’action stratégique : interne et externe.

Interne

Les actions stratégiques internes sont de la réflexion. Ils permettent d’augmenter la qualité (qui se mesure entre 0% et 100% de réussite). On ne va pas faire de nouvelles choses, mais on va faire d’une manière tellement plus efficace ce que l’on fait déjà !

Cela consiste à :

  • Analyser les points communs entre tous les succès
  • Analyser les différences entre les échecs et les succès

 

Cela nous permet d’augmenter drastiquement le taux de réussite. C’est comme si chaque fois qu’on tentait quelque chose, on avait une chance sur 2 d’avoir du succès ou que l’a réussite 9 fois sur 10 !

Il est même possible de réussir dès la première fois que l’on entreprend quelque chose en analysant ses deux caractéristiques par rapport à l’expérience des autres ! Lorsqu’on se lance dans un domaine on réussit du premier coup parce que l’on sait déjà ce qui faut faire et ce qu’il ne faut pas faire.

Si par exemple, nous créer une entreprise, et seulement 10% des clients potentiels achètent et que l’on se fait connaitre par la publicité. On remarque ensuite tous les clients potentiels, 20% ont entre 25 et 35 ans et que partis ces catégories 50%s achètent ! Cela signifie que tous nos clients ont entre 25 et 35 ans. On supprime la publicité pour tout le reste et on cible sur cette catégorie, le taux d’achat sur le nombre de clients potentiels augmente près de 50%, et la publicité nous coute 3 fois moins cher !

Article similaire :  Comment ne plus être stressé et profiter pleinement de la vie ?

Cette même méthodologie est applicable dans TOUS les domaines !

Externe

L’apprentissage externe est par les autres. En apprenant ce qu’ils ont testé et qui a réussi et ce qu’ils ont testé qui à échouer, leurs erreurs, et les choses qui sont contentes d’avoir fait, nous pouvons les appliquer à nous aussi pour voir si cela fonctionne.

Contrairement aux actions stratégiques internes, cette méthode d’apprentissage permet de tester de nouvelles choses et donc d’avoir des résultats totalement différents.

Nous pouvons acquérir ces informations par les autres, et donc en les écoutant parler, en regardant des interviews, lisant des livres, observant, lisant leurs blogs, ou encore en regardant leurs vidéos Youtube et bien d’autres manières. La meilleure solution à l’heure actuelle reste les livres, qui ne coute qu’une dizaine d’euros actuellement en format numérique, et si vous ne voulez pas dépenser 1 €, les vidéos Youtube et blog sont gratuites, par contre l’information n’est pas toujours abondante et de qualité.

Les actions opérationnelles

Les actions opérationnelles consistent à appliquer cela que l’on connaît et ce que l’on veut faire. Ce n’est pas ce qui a de plus marrant, et cela demande de la discipline sur le long terme. Ne pas faire d’actions opérationnelles revient à n’avoir aucun résultat et aucun changement. Il faut appliquer tout ce que l’on sait, et que l’on connaît, pour faire passer nos connaissances dans le monde réel. On peut résumer cela à : passer à l’action.

Tactique

Les actions opérationnelles tactiques consistent à appliquer les connaissances que nous avons apprises dans l’apprentissage externe. C’est-à-dire comment mieux faire ce que l’on fait déjà.

Cela passe par de petites modifications à apporter tous les jours. On teste, on analyse les résultats, si cela améliore ou diminue et on retire ce qui est mauvais, et applique partout ce qui est bon.

Les actions tactiques permettent d’améliorer la qualité ainsi que notre efficacité. Par exemple, plus haut j’ai parler de l’exemple d’une entreprise qui a découvert que 100% de ses clients étaient entre 25 et 35 ans alors qu’elle faisait de la publicité pour se faire connaitre de toutes les tranches d’âge. Une fois que cette information est apprise, il va falloir l’appliquer, et donc dans ce cas, centrer le pub exclusivement sur la catégorie d’âge d’où viennent la grande majorité des clients. Si cela n’est pas fait, les taches stratégiques interne ou externe ne servent à rien.

Répétitif

Les taches répétitives sont celles qui apportent de nouveaux prospects. On ne parle pas ici forcément de business, de marketing et de clients potentiels. Mais d’opportunités.

Si l’on veut gagner du muscle il faut aller à la salle de sport, si l’on se poser sentimentalement il va falloir déjà rencontrer du monde; si l’on veut proposer nos produits ou services il va falloir des clients potentiels.

Tous résultats = Qualité * Quantité

La qualité est le pourcentage de réussite, qui est induit par les actions stratégiques internes et les actions opérationnelles tactiques. Mais il va quand même falloir de la quantité. Même si le taux de réussite est de 100%, si la quantité est 0, le résultat est nul.

Article similaire :  3 trucs indispensables pour devenir un bon trader avant de tout perdre

C’est probablement le travail qui va demander le plus de discipline, mais une chose est sur, c’est celui qui fonctionne à tous les coûts. La répétition fonctionne toujours.

Distraction

Passe-temps

Les taches de distractions nous font perdre du temps, nous retardent ou nous font reculer. Même s’il est bien d’avoir quelques distractions, il vaut mieux que cela soit du passe-temps que de la distraction.

Les activités passe-temps ne nous font pas reculer, elles nous font juste perdre du temps mais ne nous posent pas spécialement de problème. La seule différence c’est que l’on n’a que 42 048 000 minutes dans nos vies en moyenne, et que chaque minute perdue n’est pas récupérable. D’où l’expression : « quand on n’est pas entrain de naître, on est en train de mourir »

Les actions passe-temps regroupent par exemple la télévision, et autres loisirs. Mais il est tout de même important d’en avoir, car selon les études qui sont faites auprès des personnes qui sont en gravement malade : une des choses qui sont les plus fières est d’avoir vécu des expériences, et une des choses qu’ils regrettent le plus est de rester dans sa zone de confort, de rester dans sa peur.

Donc tant qu’à avoir des passe-temps, au temps vivaient des expériences, voyager, faire du saut en parachute, courir un marathon, conduire un hélicoptère, tout plein de souvenir qui nous font monter nos émotions.

Destructives

Les actions de distraction destructives sont très vicieuses. Non seulement parce qu’elles nous font perdre tous les efforts que l’on a commis, mais en plus elles sont addictives. Ces sommes sortir d’une séance de sport pour perdre du poids pour manger trois tablettes de chocolat; même avec cet exemple simple et gentil, on voit bien qu’elles nous portent préjudices et abandonnent tous nos efforts.

Il faut s’en sortir le plus vite possible et s’il y a bien une chose à noter dans ses actions, c’est que la modération n’existe pas. Craquer une fois va augmenter la difficulté, et les probabilités de craquer une deuxième fois.

Conclusion : comment s’améliorer et se perfectionner dans n’importe quel domaine : anglais, finance, relations, santé, musculation, etc..

Pour s’améliorer il y deux possibilités :

  • L’augmentation linéaire: c’est augmenter la quantité que l’on fait maintenant, comme faire deux fois plus de sport. Cela permet d’avoir plus que l’on a déjà
  • L’augmentation exponentielle : qui permet d’avoir une progression fulgurante.

L’augmentation linéaire est possible en ayant plus de discipline, et en réalisant plus d’action opérationelle tactique (travailler 2 fois plus dur). Mais il faut éviter des actions destructives pour ne pas perdre toute l’avance que nous avons prise.

Mais pour vraiment s’améliorer et se perfectionner il est aussi interessant d’apprendre à mieux faire ce que l’on fais déjà (apprentisage interne) et à apprendre des choses dont nous ne sommes pas au courant de l’existence (apprentissage externe). Et à les implémenter (tactique)

Laisser un commentaire