Comment contrôler notre comportement pour être discipliné et affronter nos peurs

Quelques fois, on a envie de faire quelque chose et d’autres fois non. Cela dépend des jours et des actions, mais comment être tous les jours discipliné, ne pas procrastiner et affronter nos peurs ? Existe-t-il une façon de voir les choses ou une méthode qui permet de faire ce qui va nous être bénéfique sur le long terme plutôt que sur le court terme ? C’est ce que nous allons voir dans cet article

fi vous voulez atteindre tous vos objectifs (finance, relation, & santé) j'ai mis en place un guide gratuit, et complet pour y arriver : cliquez ICI

Sommaire :

  • Les décisions et les choix
  • Nos pensées à travers le temps
  • La passion
  • Conclusion

1 : les décisions et les choix

La première étape est de se rendre compte que lon peut faire tout ce que lon veut. On n’est pas obligé de faire ce que l’on a envie et de ne pas faire ce dont on n’a pas envie. Si l’on prend une décision, alors nous pouvons passer à l’action. Cependant, il faut réaliser qu’on ne contrôle que l’action ; et non sa finalité.

Par exemple, nous pouvons prendre la décision d’aller se coucher tôt ou de finir ce projet, par contre nous ne contrôlons pas la vitesse à laquelle nous allons nous endormir, la qualité du sommeil ou encore si ce projet sera un succès. Il faut bien dissocier les deux car se concentrer sur la finalité est impossible, et cela emmène un stress considérable. Tout ce que l’on peut gérer ce sont nos actions ainsi que nos réactions aux événements. Même s’il est possible d’améliorer le processus; donc par exemple si nous avons très peu dormi la nuit dernière, et respirons lentement lorsque nous sommes allongés, le sommeil viendra plus rapidement.

Le fait de contrôler nos actions, et donc notre comportement est important. Car notre cerveau comprend que l’on peut appliquer toutes nos décisions ! Si nous n’arrivons pas à passer à l’action, à faire les grosses taches ou à affronter nos peurs alors il est nécessaire de commencer petit : aller jeter les poubelles, passer un balai ou encore prendre une douche. Ce faisant nous commençons à réaliser que nous pouvons faire tout ce que nous voulons, et que nos actions ont une incidence sur la cour des choses. Cela va créer petit à petit de l’envie, ce que l’on appelle également la motivation.

 

Article similaire :  Comment arrêter de procrastiner (et de tout remettre au lendemain)

2 : nos pensées à travers le temps

En réalisant certaines tâche simples avec discipline nous gagnons de plus en plus de motivation, nous avons envie de faire encore bien plus ! C’est comme ça que nous nous mettons à bosser sur de gros projets et des taches difficiles. En un mot, les jours et les moments où nous n’avons envie de rien faire, commençons par ce qui est petit, cela nous donneras de l’énergie et de la motivation pour faire encore plus.

Le facteur temps est également à prendre en compte, plus nous pensons à une tache moins nous avons envie de le faire. Donc commençons chaque journée par une action simple qui nous enverra droit vers une plus grand ; cette action simple peut-être par exemple de faire son lit. Le but est de créer du mouvement, nous concentrerons de plus en plus sur le moment présent, et nous n’aurons plus besoin de café ou tout autre stimulant pour avoir plus d’énergie.

Lorsqu’une pensée envers une mauvaise habitude surgis, comme fumer ou manger des gourmandises. Nous devons remettre nos pensées vers la tache que nous faisons actuellement, où vers une autre tache. En s’efforçant de se concentrer sur la tache en question nous ne penserons plus du tout à la mauvaise habitude. Petit à petit, les stimuli, sont le déclencheur qui nous a donné envie de faire cette mauvaise habitude partiront au bout de quelques jours. C’est sûrement la meilleur méthode pour arrêter de fumer, mais elle ne fonctionne que si l’on a vraiment envie.

3 : la passion

Quelques fois on peut avoir envie de travailler mais en le faisant plusieurs heures de suite nous commençons à fatiguer. Nous perdons en productivité et nous devenons lent. Cela devient donc difficile de rester discipliner et nous avons envie de prendre une pause, voir de reprendre nos mauvaises habitudes.En réalité c’est parce que nous ne sommes pas en train de faire la chose qui nous passionne réellement. Cela ne nécessite pas forcément un changement de carrière mais simplement un changement des méthodes de travail.

Par exemple, au sein de ce blog il m’arrivais quelques fois, après l’écriture, de 2, 3, voir 4 articles de la même journée de ne plus avoir envie de bosser pour le reste de celle-ci. Jusqu’au moment où j’ai réalisé que j’aimais beaucoup retranscrire mes compétences en développement personnelles, mais je n’étais pas passionné. En fait ce que j’aime, c’est découvrir des choses qui ne sont pas très connues, c’est cette soif qui me pousse à réfléchir et à lire. Mais lorsque je trouve une solution incroyable qui va changer ma vie ne serait-ce qu’un petit peu; je ne peux pas m’empêcher de le raconter à tout le monde, en passant par l’écriture d’un article. Et c’est bien meilleur que de regarder un film ou de glander devant un match de foot.

Article similaire :  Comment devenir un génie et être plus intelligent ? (Devenir un super-humain)

Comme vous l’avez vu cela ne demande pas forcément un changement complet de carrière, les actions n’ont pas changer : lecture, expérimentation, article. Par contre la façon de le faire à énormément changer. Quelle est votre passion ? Qu’elles ajustement pouvez-vous faire pour avoir envie de travailler h 24 ? Sentir que vous n’avez pas assez de temps malgré travailler 10h par jour ?La passion est importante, car nous pouvons travailler sans relâche, nous ne pensons pas à autre chose, nous en voulons toujours plus. De plus, elle augmente le passage à l’action, l’énergie et la discipline.

Conclusion

Pour conclure nous retiendrons que l’on peut faire tout ce que l’on a décidé. Ce n’est pas l’envie qui nous domine mais bien notre moi, celui qui sait ce qu’il faut faire. En passant à l’action nous gagnons de plus en plus de motivation et d’envie. Nous avons envie de faire bien plus, et petit à petit nous augmentons notre discipline et nous affrontons nos peurs. Tout cela parce que nous avons fait de petit choix comme faire le lit, passer le balai ou jeter les poubelles.

En passant à l’action et en gardant notre concentration dessus nous ne subissons plus d’addiction. Cela peut-être dur au début, car ces pensées parasites vont revenir énormément de fois le premier jour, puis un peu moins le deuxième jour, jusqu’à ce qu’elle disparaissent. Tout ce que nous faisons de négatifs et que l’on ne peut pas s’arrêter est une addiction, mais le fait de procrastiner devant la télévision.

Si tu vous intéressés par l'atteinte de vos objectifs (finance, relation, santé) via les actions massives, la motivation, & la discipline; mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, vous pouvez accéder au guide gratuit que je propose en cliquant ICI

Comments: 1

Laisser un commentaire