Comment et pourquoi affronter les obstacles de la vie ?

Comment et pourquoi affronter les obstacles de la vie ?

Sommaire :

      1. Que signifient les obstacles ?
        1. A propos de la bulle (fullbubble – full potential)
        2. Les obstacles de challenge
        3. Les obstacles de problème
      2. Comment les surmonter
        1. Causes à effet
        2. Les taches stratégiques 
          1. Interne
          2. Externe
      3. Conclusion

1. Que signifient et comment affronter les obstacles ?

1.1 A propos de la bulle

La plupart des personnes refusent d’affronter les obstacles, parce qu’ils voient en eux un problème. Or les obstacles sont une bonne chose, comme dit l’expression « un obstacle est une opportunité ». Oui mais une opportunité de quoi ?

Chaque obstacle, problème, ou challenge (c’est à peu près même chose), veut dire que nous avons la possibilité d’évoluer. Quand nous rencontrons un obstacle, c’est un signe que nous avons atteint le bord de la bulle, que l’on peut aussi appeler full potentiel. Cela signifie que nous avons atteint le maximum atteignable avec la manière dont nous vivons maintenant, et que pour progresser, nous devons franchir l’obstacle.

Il y a deux types d’obstacles, comme nous le verrons dans le prochain sous-chapitre, mais pour prendre un exemple, si nous avons du mal à être discipliné, cela signifie que nous avons un obstacle. Et il y a trois possibilités : 

    1. Refuser d’affronter l’obstacles : et redescendre le niveau de difficulté, et par conséquent, notre réussite
    2. Continuer à affronter l’obstacle pensant qu’il va se résoudre tout seul : cela peut arriver, mais dans la majorité des cas, ou reste dans la galère et rien ne changera, ni notre capacité à progresser (mais au moins elle ne baissera pas)
    3. Affronter l’obstacle : en cherchant des solutions, pour savoir ce que nous devons faire différemment pour le surpasser.

1.2 Les obstacles de challenge

Les obstacles de challenges sont ceux qui indiquent que nous devons changer la manière dont nous faisons les choses pour avoir quelque chose que nous n’avons jamais encore eu. Par exemple, si l’on souhaite devenir plus musclé, avoir de meilleur moyen financier ou encore augmenter notre capacité à l’apprentissage ou à la mémorisation. Dans nos relations, etc.

Dans ce type d’obstacle c’est une résistance, un peu contre mur, plutôt que les obstacles de problèmes qui sont de cause à effet.

1.3 Les obstacles de problème

Ils sont des causes à effet parce que dans un premier temps 1) on les ressent, on les voit, puis 2) ils faut enlever quelque chose. C’est par exemple le cas lorsque l’on est en surpoids, il est possible de rajouter de l’activité physique, mais dans la plupart des cas il est préférable (et plus facile sur le long terme) de retirer de notre alimentation un peu de mauvaise nourriture. Contrairement à l’idée reçu il n’est pas nécessaire de couper à 100% notre consommation de sucre par exemple, pour perdre du gras. Mais que plus on en retire, plus on en perd. L’important n’est pas de le faire sur 2 semaines et d’abandonner, mais d’être capable de tenir cette diète sur le long terme, pas 1 an, mais sur 10.20.30 voir 50 ans.

Article similaire :  Les effets du sucre sur le cerveau (et comment arrêter)

Cela peut être également un manque d’énergie, ou une maladie. Mais aussi que cela signifie qu’il y a quelque chose que l’on n’avait pas avant, et par conséquent, qu’il y a quelque à retirer, ou à modifier. Cela peut être un ou plusieur aliment si cela touche au physique, mais également quelque chose que l’on va faire dans notre présentation pour un commercial, dans notre code pour un programmeur.

Bref, c’est souvent quelque chose à retirer pour les obstacles de problèmes, et quelque chose à rajouter pour les obstacles de challenge. Comment savoir ce qu’il faut ajouter, retirer ou modifier dans notre comportement ? La recherche peut prendre aussi bien 10 min que des années, mais les meilleures solutions sont les expérimentations et ce que j’appelle les taches stratégiques (découverte interne et externe).

Comment et pourquoi affronter les obstacles de la vie ?

2. Comment surmonter obstacles

Dans cette deuxième partie, je parlerais rapidement de l’expérimentation, des causes à effets et des taches stratégiques afin que vous n’ayez pas besoin de rechercher encore sur Internet ou de lire un autre article.

2.1 Les causes à effet

Globalement tout parti de ce point, que ce soit pour les obstacles à problèmes, parce qu’on voit ou sens quelque chose, c’est un effet, et il faut trouver la cause. Ou dans les obstacles à challenge, parce que quand on a trouvé la cause, l’effet de cette dernière nous permet de dépasser l’obstacle.

2.2 Les taches stratégiques interne et externe

Les taches stratégiques sont de l’apprentissage, de la découverte. En gros, on veut apprendre un certain nombre de choses.

Il est possible qu’elle soit externe : de cette manière par exemple, on va lire des livres, regarder des vidéos ou débattre avec des gens qui ont soit 1) déjà résolue l’obstacle dans lequel nous nous battons toujours ou 2) ceux qui essayent de le résoudre, un peu comme nous-même.

Article similaire :  Comment vivre ses rêves ? (Et pourquoi ce n'est pas encore le cas)

Les livres de non-fiction, et parfois même les documentaires sont efficaces, mais le meilleur de tout cela c’est de parler directement à cette personne qui a réussi ce que nous essayons de faire; car il y a la possibilité de poser des questions, de voir si l’on a bien compris; que ce soit en ayant un débat sur le sujet, ou que cette personne nous coach.

Les taches stratégiques internes sont différentes, elles proviennent d’une réflexion personnelle, et dans les cas où nous avons beau chercher une solution provenant des autres en vain, elles sont parfois terriblement efficace. Cela fonctionne, par observation et analyse par nous-mêmes, des causes à effets, et des facteurs de succès (ou d’échec). En général on veut prendre un stylo et une feuille, ou une feuille excelle, et calculer. Quels sont les éléments que toutes les choses qui ont réussi, ont en commun, et que n’ont pas les choses qui ont échoué ? Et inversement ?

Conclusion :

  1. Un obstacle est à affronter et à battre, pas à éviter, ou à attendre qu’il s’en aille de lui-même.
  2. Un obstacle peut être un challenge (quelque chose qu’on aimerais avoir mais que l’on a pas encore; ne pas avoir réussis quelque chose, ou avoir de la difficulté) mais aussi un problème (quelque chose que l’on aimerais qui s’en aille).
  3. Pour résoudre l’obstacle, il faut trouver la cause, par observation et réflexion de nous même, ou apprendre de ceux qui l’on déjà résolue.

Étant donné que chaque obstacle signifie que l’on a atteint son maximum actuel, et qu’il faut le battre pour arriver au nouveau maximum. Cela veut dire que nous aurons encore et encore des obstacles, soit on les évite tous, soit on les affronte tous.

Quoi faire maintenant ?

  1. Quelle est votre plus gros obstacles actuelle ? 
  2. Comprenez qu’éviter cet obstacle, c’est éviter le succès, peu importe le temps que cela prendra, il va falloir l’affronter.
  3. Chercher une solution ou une cause par taches stratégiques interne ou externe.
  4. Fêter la victoire, et passez à l’obstacle suivant

Laisser un commentaire